20/02/2017

Franc-Maçonnerie et Islam : compatibles ou non ? Des nuances !

16708453_10211817909785416_6847340038942874733_n.jpgLe livre de Philippe Liénard "Regard sur la Franc-Maçonnerie et l'Islam" (Éditions Jourdan), ne laisse pas indifférent, comme le prouve son intérêt sur les réseaux sociaux avec son sous-titre : "Dialogue impossible ?". Qu’en est-il à l’issue de la lecture de ces  plus de 350 pages au contenu dense dans la diversité de ses chapitres  et empli de références  des deux « bords », si j’ose m’exprimer de la sorte ?

26.jpg56.jpgPersonnellement, dans ce même cas d’espèce avec « Charleroi-Bagdad, vie et parcours d’une kamikaze belge » et  « Molenbeek et la face cachée de l’islamisme radical belge », également aux Éditions Jourdan, j’ai privilégié le travail de « terrain » (lors de procès de terroristes, dans des quartiers sensibles, les interviews d’islamologues, comme d’islamophobes,  de religieux, de philosophes, de citoyens…), sans négliger pour autant quelques citations puisées dans la littérature et les médias, alors que Philippe Liénard s’appuie quasi exclusivement sur une documentation de centaines d’ouvrages pour en faire une sorte de travail universitaire de haut vol, mais assez accessible au grand public.

Mais, comparaison n’est pas raison et le livre de mon collègue mérite une attention soutenue, justement, par une foule de références qui donne à son récit une assise solide et ouvre un débat, tout en (re)transmettant des propos avec lesquels je suis en accord. D’autres, ma foi (c’est le cas de le dire !), mériteraient débats (fraternels) plus approfondis…

« La franc-maçonnerie, rapporte-t-il, transmet aussi l’essentiel, dans le but de permettre l’amélioration de soi et de l’humanité, de s’élever ; les religions se fondent sur une spiritualité, elles aussi ; et pourtant l’approche est différente, bien que l’adepte d’une religion ait la foi, un franc-maçon ayant aussi sa « foi ». »

 

Et de poursuivre la lecture de l’ouvrage de Philippe Liénard : « La sagesse, la mystique et la spiritualité sont des notions à la fois différentes et proches ; elles recouvrent un vaste champ d’expériences humaines orientées vers la quête d’un absolu ; les humains ont toujours cherché des réponses les rassurant sur un certain nombre de sujets (origine, vie, mort, univers…) »

 Alors que la Franc-Maçonnerie est non dogmatique, on ne peut en dire autant de l’Islam. Ce que ne nie pas l’auteur, qui se présente comme un « franc-maçon de Haut-Grade », mais qu’en pense-t-il ?

Si je le résume, ce qui n’est pas une tâche aisée avec pareil sujet « délicat », je préfère le citer pour terminer la présente rubrique : « Le doute est constructif et pas paralysant. L’être humain est doté de cette capacité précieuse et puissante de s’interroger, de raisonner, de chercher des réponses, lesquelles peuvent se révéler introuvables, aux grandes questions existentielles : c’est tout l’intérêt de la philosophie. »

 Et, encore cette citation du philosophe soufi Muhammad Iqbal : « … (Dieu) a fait le monde : l’Homme l’a fait plus beau encore. »

Philippe Liénard souligne : « Ne faisons pas mentir le philosophe sur la seconde partie de sa phrase, la première étant une affaire de foi. » De foi, on y revient donc !

Sa conclusion : « Qu’importe d’être croyant ou pas, chrétien ou musulman ou autre ; ce qui compte c’est ce que nous modelons comme humanité pour nos enfants, et leurs enfants. »

Puisse-t-il être entendu.

 15079081_725508507598441_2619452224480540153_n.jpg

Philippe Liénard (à droite sur la photo), sera à la Foire du Livre de Bruxelles, le vendredi 10 mars 2017 de 14 à 16 heures, au Stand Interforum (317).

08:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.